La gourmandise est un vilain défaut.

La gourmandise est peut être un vilain défaut mais elle est aussi une source d'inspiration intarissable. Sucrées ou salées, dans les cheveux, autour du cou, la ronde de mets délicieux en ce mois de décembre. Voilà un petit aperçu du travail que j'ai pu effectuer ces dernières semaine. Petites barrettes à cheveux:

Barrette,cheveux,berre,globe,saut,globe,verre,clocheoir,un tetarddeucrapules,tartelettes,gâte

Barrette,cheveux,berre,globe,saut,globe,verre,clocheoir,un tetarddeucrapules,tartelettes,gâte

Barrette,cheveux,berre,globe,saut,globe,verre,clocheoir,un tetarddeucrapules,tartelettes,gâte

Et les sautoirs pour les amateurs de fromage.

Souris,Fromage,soiris,Barrette,cheveux,berre,globe,saut,globe,verre,clocheoir,un tetarddeucrapules,tartelettes,gâte

Et ceux de religieuse.

Souris,Fromage,souris,Barrette,cheveux,berre,globe,saut,globe,verre,clocheoir,un tetarddeucrapules,tartelettes,gâte

À bientôt ma gourmandise maladive m'envoie de nouveau dans mes fourneaux.

Commentaires

  • c'est tout petit et tout mimi! bravo!

  • Quand la gourmandise se transforme en poésie, j'adore , bravo!

    bisous

Les commentaires sont fermés.